14.11.2019, 12:02

Conseil d'Etat vaudois: la drôle de candidature de la Grève du climat

chargement
Des militants du mouvement de la Grève du Climat Vaud expliquent leur démarche, dans la course à la succession de Jacqueline de Quattro.

Election complémentaire La Grève du climat se lance dans la course au Conseil d'Etat vaudois, mais le mouvement se refuse à mettre en avant une personne durant la campagne. Il tirera au sort un candidat ou une candidate à la dernière minute.

«Nous présentons une candidature participative, collective, qui sort des carcans», ont expliqué jeudi une dizaine de jeunes militants pour le climat à la presse, assis sur le gravier de la place du Château à Lausanne. «Nous prônons une politique par le bas (...). Ce n'est pas un plan miracle. Nous voulons ouvrir le débat sur ce que nous voulons ensemble.»

Concrètement, le mouvement veut discuter, échanger, s'éloigner du système institutionnel. «Il faut un changement radical. C'est naïf de penser qu'un parti, qu'un acteur a la solution», ont poursuivi les grévistes sans décliner leur identité. Et de préconiser que les agriculteurs, les fabricants, les consommateurs, le milieu académique et d'autres se mettent par exemple autour de la table pour débattre.

La manière dont toute cette démarche doit se mettre en place reste cependant floue. «On est là pour ouvrir le débat, pour inclure le plus de personnes. On n'a pas déjà toutes les réponses et heureusement.» A chacun de porter à l'ordre du jour des problématiques, pas nécessairement en lien avec le climat, auxquelles ils chercheront ensemble des solutions.

Quelles chances

A l'issue du premier tour de la dernière élection complémentaire au Conseil d'Etat, le montant articulé pour l'organisation d'un second tour était d'un demi-million de francs. Une telle dépense ne fait-elle pas réfléchir les militants?

«S'il y a bien un domaine dans lequel il faut massivement investir ces prochaines années, c'est le débat public, la démocratie. Donc 500 000 francs, ce n'est rien du tout, il faudrait mettre 100 millions», rétorque l'un d'eux.

Hors de question dans ce contexte que l'élection au remplacement de la PLR Jacqueline de Quattro se fasse de manière tacite. Quant à la procédure de tirage au sort, elle se déroulera au dernier moment parmi les personnes intéressées. Une femme, un homme, jeune? On n'en saura pas plus.

Deux candidats

L'élection complémentaire au Conseil d'Etat vaudois se disputera le 9 février. Le dépôt des listes est agendé au 23 décembre et un second tour pourrait se tenir le 1er mars. La PLR payernoise Christelle Luisier a déjà annoncé être candidate à la candidature.

Les Verts renoncent pour leur part à briguer le siège. Le parti se dit toutefois prêt à soutenir une candidature extérieure favorable à l'environnement. Il en discutera le 11 décembre.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

PolitiqueVaud: la Grève du climat veut la place de Jacqueline de QuattroVaud: la Grève du climat veut la place de Jacqueline de Quattro

Election complémentaireVaud: Christelle Luisier se lance dans la course au Conseil d’EtatVaud: Christelle Luisier se lance dans la course au Conseil d’Etat

PolitiqueChristelle Luisier, grande favorite pour succéder à Jacqueline de QuattroChristelle Luisier, grande favorite pour succéder à Jacqueline de Quattro

Top