17.07.2017, 00:01  

Pour le Stade, les tests continuent

Abonnés
chargement
Samedi soir à La Praille, les Nyonnais ont rendu une copie pleine de promesses.

 17.07.2017, 00:01   Pour le Stade, les tests continuent

FOOTBALL - Battu samedi à Genève par Servette (1-0), le Stade Nyonnais a livré une prestation rassurante. Le travail se poursuit.

de genève, Gabet Chapuisat

sports@lacote.ch

Samedi soir, le Stade Nyonnais a poursuivi sa préparation en s’inclinant par le plus petit des résultats (1-0) face à Servette, un ténor de la Challenge League aux grandes ambitions. Malgré des conditions optimales, le match n’a jamais vraiment décollé par la faute avant tout de Genevois décevants et au volume de jeu d’une affligeante pauvreté....

de genève, Gabet Chapuisat

sports@lacote.ch

Samedi soir, le Stade Nyonnais a poursuivi sa préparation en s’inclinant par le plus petit des résultats (1-0) face à Servette, un ténor de la Challenge League aux grandes ambitions. Malgré des conditions optimales, le match n’a jamais vraiment décollé par la faute avant tout de Genevois décevants et au volume de jeu d’une affligeante pauvreté. Les «Grenats», en panne d’inspiration, ont totalement raté leur dernière répétition.

En effet, le week-end prochain, les affaires sérieuses vont débuter pour un Servette qui rêve sérieusement de retrouver l’élite du football helvétique. Les hommes de Kodro, dans leur classique 4-2-3-1, ont certes rarement été mis en réel danger, mais au niveau offensif le bilan global fut une véritable misère. Orphelins du buteur et révélation Nsame, les Genevois ont peiné pour, au final, se créer quelques petites opportunités au compte-gouttes. Wütrich a clairement démontré que son pied gauche pouvait encore faire des merveilles. Lang, invisible et peu à l’aise, a été en revanche la grande déception.

Le Stade Nyonnais, qui a encore plus de deux semaines pour compléter son effectif, a rendu une copie solide qui a pleinement satisfait l’entraîneur Oscar Londono: «Tactiquement, on était bien en place. La défense a rassuré en faisant preuve de maîtrise en concédant un minimum d’occasions. Offensivement, ce fut plus compliqué, mais le potentiel est bien présent.»

Des points positifs

La rencontre, jouée sans grand rythme, a vu dès le départ un Servette dominateur prendre la direction des opérations. Nyon, bien organisé défensivement, a tenu le choc grâce à l’abnégation de tous et à l’excellente tenue du duo Golay – Tall, intraitable. Les «Grenats», brouillons et sans génie, auraient pu prendre l’avantage à la 14e minute. A la suite d’un débordement du très actif Sauthier, Barocca était tout heureux de voir Lang et Vitkieviez rater l’immanquable.

En difficultés dans le filtrage au milieu de terrain, les «jaune et noir» se montraient quelque peu poussifs en ne trouvant qu’épisodiquement des solutions pour inquiéter le portier Frick, réduit au chômage partiel. Wütrich aurait pu trouver l’ouverture s’il n’avait pas dévissé sa frappe du mauvais pied au moment de conclure (33e).

Par la suite, les Stadistes, avec quelques changements et un recadrage du milieu de terrain, mettaient le nez à la fenêtre pour faire jeu égal et se montrer dangereux. Avec notamment un Fargues qui, bonne nouvelle, n’a rien perdu de son talent. Finalement, c’est contre le cours du jeu que les «Grenats» allaient trouver le chemin des filets. Sur un centre de Cadamuro, Alphonse, en vieux routinier, trompait habilement de la tête un Mutombo impuissant (69e). Le Stade, sans être génial, s’est créé alors les possibilités de recoller au score. Tout d’abord par Lambin, qui sur cette action portait bien son nom en ratant son affaire (76e). Puis, à deux reprises, avec un Bunjaku qui, à la finition, se faisait contrer in extremis (82e et 83e).

Priorité aux Suisses

Dans l’ensemble, la victoire genevoise ne ressemble pas à un hold-up. La prestation nyonnaise s’est révélée porteuse d’espoir pour l’avenir. Samedi soir, les Nyonnais, toujours à la recherche de l’oiseau rare, ont profité de l’occasion pour faire encore quelques tests. Les défenseurs, Simon et Faye, sans vraiment décevoir, ne seront pas conservés. Quant aux Espagnols Quintero et Moreno, seul ce dernier pourrait éventuellement intéresser le staff nyonnais. Le Stade est toujours à la recherche d’un défenseur axial et d’un élément offensif polyvalent.

La priorité sera donnée aux passeports suisses pour éviter le surnombre d’étrangers. Stéphane Guex, entraîneur assistant et membre du comité, espère vivement que ces soucis de contingents seront rapidement réglés pour affronter les derniers rendez-vous de la préparation avec un effectif complet. Samedi prochain, le Stade Nyonnais se déplacera au Stade Samaranch pour affronter à 17h le néo-promu Stade Lausanne.

Servette - Stade Nyonnais 1-0 (0-0)

But: 69e Alphonse 1-0.

Servette: Frick (46e Gonzales); Sauthier, Sarr, Mfuyi (87e Gazzetta), Cadamuro; Cespedes, Imeri (56e Caslei); Vitkieviez (66e Berisha), Wütrich (87e Antunes), Lang (66e Lungoyi); Alphonse (87e Delley).

Entraîneur: Meho Kodro.

Stade Nyonnais: 1re mi-temps: Barroca; Hirac, Golay, Tall, Odabasi; Pont, Camara, Fargues, Dessarzin; Lambin, Besnard.

2e mi-temps: Mutombo; Hirac (70e Maric), Simon, Faye, Odabasi (70e Bryand); Moreno, Zambrella, Fargues (70e Bunjaku), Dessarzin (83e Ramadani); Lambin (83e Bega), Quintero.

Entraîneur: Oscar Londono.

Notes: La Praille, 300 spectateurs. Servette privé de Le Pogam, Castro, Stevanovic, Hasanovic, Willie, Nsame. Nyon privé de Valente, Gaillard, Chentouf, Fernandez, Hysenaj.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top