28.08.2017, 00:01  

Cordes et pays de Gex en harmonie

Abonnés
chargement
Le festival offre aussi une vitrine à de jeunes musiciens, ici dans l’orangerie du château de Ferney-Voltaire en 2016.

 28.08.2017, 00:01   Cordes et pays de Gex en harmonie

MUSIQUE - Depuis vendredi dernier et jusqu’au 10 septembre, les plus grands solistes s’invitent dans tout le Pays de Gex, à l’enseigne du Festival de musique de chambre.

Jean-François Vaney

info@lacote.ch

«L’un des plus grands plaisirs de la musique, c’est de la faire aimer aux autres. Ecoutez toujours de la musique, écoutez-la pour l’interprète, pour le compositeur, pour vous-même, pour vous oublier en elle, pour vous sentir pendant un moment une petite parcelle d’un monde idéal où tout est bon, beau, harmonie, amour...», disait Raphaël Sommer,...

Jean-François Vaney

info@lacote.ch

«L’un des plus grands plaisirs de la musique, c’est de la faire aimer aux autres. Ecoutez toujours de la musique, écoutez-la pour l’interprète, pour le compositeur, pour vous-même, pour vous oublier en elle, pour vous sentir pendant un moment une petite parcelle d’un monde idéal où tout est bon, beau, harmonie, amour...», disait Raphaël Sommer, fondateur de l’Association Cello Arte. C’est dans cet esprit humaniste et convivial du partage d’une profonde passion pour la musique qu’est né le festival de musique de chambre en Pays de Gex.

«Dès notre arrivée dans cette belle région, nous avons organisé avec des amis musiciens deux concerts d’été pour quelques mélomanes qui nous suivaient déjà dans le cadre de notre académie de violoncelle», évoque Geneviève Teulières Sommer, qui a repris la direction artistique du festival en 2001 suite au décès de son mari. «Cette initiative ayant connu un certain succès, nous avons décidé de récidiver l’été suivant en élargissant l’offre à cinq concerts... et ainsi de suite!»

Brillants solistes

«Les programmes étaient toujours construits autour des instruments à cordes et du piano, en invitant souvent un soliste d’instrument à vent de grand renom.» Par exemple, cette année, ce seront le brillant saxophoniste Pierre-Stéphane Meugé, professeur à la Haute école de musique de Lausanne (le 30 août à l’église de Chevry), et Michel Lethiec, clarinettiste considéré comme l’une des grandes figures du milieu musical international, directeur du Festival Pablo Casals de Prades (le 8 septembre au Théâtre de St-Jean de Gonville).

«Pour les cordes, les œuvres romantiques restent au cœur de nos programmes, bien que nous ayons aussi interprété des pièces baroques et modernes», précise la directrice artistique, professeure à l’Ecole normale de musique de Paris.

Des jeunes talents seront également au rendez-vous. Le violoniste Sergio Lamberto, professeur au Conservatoire G. Verdi de Turin, sera présent avec son orchestre de chambre formé d’étudiants en formation professionnelle et dirigera l’ensemble des cordes du festival (8 septembre, église de Crozet).

«C’est l’une de mes grandes joies et une belle récompense pour les efforts fournis!», se réjouit Geneviève Teulières Sommer qui est heureuse d’inviter, pour le «Concerto en do majeur» de Haydn, la violoncelliste Hélène Dautry, qui s’est produite en soliste dans le monde entier avec l’Orchestre Jean-François Paillard (29 août, église de Sergy). «Comme chaque année impaire, le Quatuor Martinu de Prague sera à l’Orangerie du château de Ferney-Voltaire (2septembre). En bouquet final, le 20e anniversaire du festival se conclura à Fort L’Ecluse avec l’ensemble Nomos et ses 12violoncellistes!»


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top